FANDOM


L'Age Asyoséen débute en l'an 2118 du calendrier terrien et marque l'an 0 pour les peuples d'Asyos. Cette date marque la destruction de la porte stellaire qui aurait permis aux colons d'aller et venir entre la Terre et Asyos. Se retrouvant isolés par cet accident (qui fut un acte térroriste fommenté par un groupe de scientifiques russes pour sauver leurs compatriotes sur Asyos) les différents corps d'armées et groupes coloniaux se répartirent sur la planète, tachant d'oublier le passé et de survivre dans un premier temps. Puis, aprés quelques années, de nouveaux ordres se formèrent et de nouvelles nations virent le jour. Les principales à naitres dans les premières heures furent :

Coté Avortium : L'Empire Zéta-Canis / L'Empire Iritien (futur Imperium Avortium)

Coté Humain : La République Communiste d'Urania, Aurora (Futur Imperium Daenvan), La République d'Eurasie, La Corporation, l'Arpo et la Fédération Pengeanne.

Pendant 68 ans, ces pays étaient repliés sur eux mêmes, comptant sur leurs propres ressources pour rebâtir, bien que quelques échanges existaient déja entre Zéta-Canis et l'Empire Iratien, ces relations se résumaient à des visites de courtoisie sans réels échanges commerciaux ou politiques. Puis débuta un age de redécouvertes. Après s'être isolés et avoir créé de bonnes bases pour leurs nations, les dirigeants des différents peuples tachèrent de renouer des liens avec l'étranger.


Plusieurs mines internationales d'Asyos attirèrent soudainement l'attention des scientifiques. Une subtance étrange y résidait, alors que ces mines étaient inactives depuis maintenant plusieurs années. Il en résulta que c'était du gaz, que l'on nomma plus tard "Gaz Illisium". Son utilisation permet de transformer de l'énergie en plasma. Cette nouvelle richesse ne fut cela dit pas bénéfique... De banales guerres apparurent au début pour cette nouvelle ressource. De banales guerres, qui prirent de l'ampleur. De banales guerres, qui donnèrent naissance,à une nouvelle guerre mondiale d'une telle violence, que nombre de peuples furent exterminés, et les rares survivants virent leur nation perdre leur puissance, leurs frontières reculèrent.

Mais 10 années sont passées après cette période noire pour Asyos. Les gouvernements ressurgissent du chaos dans lequel ils étaient tombés, et cherchent à retrouver la puissance d'avant...

Sur la planète de Funestis, les combats font toujours rage dans le désert terrible de cette planète, entre les Tryclons, Karhaïs et autres autochtones de la planète. Des clans et des colonies s'élèvent encore et toujours dans le sable chaud et les nomades sont toujours plus persécutés chaque jours par les deux puissances. Les jours futurs s'annoncent toujours plus sombres que les précédents.

La Guerre d'Indépendance d'Eygan fut l'évènement majeur de cette période.

En 118, la Guerre contre la CGU se termine. Cette guerre marqua la naissance d'une nouvelle ère de paix, mais une paix à goût d'amertume. La majeur partie des nations avortiums ont quitté Asyos pour Eygan et formé la Confrérie Avortium, une confédération d'États indépendants agissant en coopération sous un seul drapeau. A l'exception de Brittania, dernière nation avortiums sur Asyos : la puissance de cet empire n'a pas arrêté de croitre, surtout depuis qu'elle a hérité des terres de ses frères sur Asyos, ce qui n'a pas manqué d'accroitre les tensions avec l'Impérium Daenvan qui lui aussi a connu sont ère d'expansion en conquérant plus de la moitié de Pengéa, le plus grand continent jamais découvert sur Asyos et nulle par ailleurs. La hantise universellz était que ces deux nations ne perdent leurs sang froids et se jettent corps et âme dans une guerre d'une ampleur inégalée sur Asyos. L'Eurasie joua pandant plusieurs années un rôle capital dans le maintien de la paix et dans l'apport humanitaire, elle gagna en popularité et en puissance. En face d'elle se trouvait une nation impérialiste et une fédération nationaliste et beaucoup dépendait de la position de l'Eurasie en ses temps diplomatiquement difficiles.

Sur Eygan, l'unité de l'avortiosité n'effacait pourtant les risques de guerre, car il restait bien une dernière nation humaine : Fiurenza, ex "alliée" de la Confédération des Gouvernements Unis. N'étant pas intervenue lors de la guerre, elle ne fut attaquée par aucun, mais là encore on redoutait une perte de sang froid au sein de la Confédération, notamment de l'Impérium Avortium. Zéta Canis quand à elle jouait désormais le même rôle que l'Eurasie sur Asyos : maintien de la paix. Surveillant Fiurenza et retenant l'Impérium, cette nation dû également rattraper son retard en matière de militarisme.

Mais si Fiurenza eétait attaquée, il eétait possible que l'Eurasie et l'Impérium ripostent, et si Brittania était envahie, il était certain que la Confédération interviendrait et que cela pourrait dégénérer en guerre interplanétaire et internationale. On retenait son souffle, et on attendait...

Alors que les désaccord régnait, l'ensemble des nations d'Eygan interceptèrent une transmission radio émanant de Funestis, une planète désertique habitée par des tribus aliens qui se querellaient pour des terres sans vraiment d'importance pour les primates. Mais ce message était clairement parlé dans un langage ancien, presque oublié, le latin !

Asyos n'ayant pas capté le message, Fiurenza, l'unique nation humaine sur Eygan s'empressa de transmettre à l'Impérium Deavan et à l'Eurasie le message intercepté, la confédération fit de même pour Brittania. Une coalition temporaire fut instaurée entre les nations pour l'exploration de Funestis, afin d'aller voir là d'où le message était transmit. Ce qu'ils y découvrirent les laissa sans voix : un campement battant pavillon de l'ONU, une ancienne alliance terrienne. Le Contact entre la Terre et ses anciennes colonies fut de nouveau établit après plus d'un siècle d'absence.

Les terriens étaient en guerre contre les Tryclons à ce moment là, une faction d'aliens belliqueuse qui s'en était prise aux colonies martiennes. Les terriens avaient triomphé et avaient pu acquérir des technologie fascinantes comme la propulsion d'hyper espace. Asyos, Eygan et la Terre renouèrent des relations d'amitié et de confiance et un réseau de porte d'hyper espace fut établit sur Mars et sur Funestis, ainsi, le contact entre les systèmes était garantit. Une Station Spatiale Interplanétaire fut construite et baptisée Hercule. Cette structure fut la plus imposante des stations spatiales de l'univers connu et était chargée de la sécurité du réseau des portes d'hyper saut. Pendant 4 ans, les systèmes étaient unifiés.

Alors que tout allait pour le mieux, que le commerce fluctuait entre Mars et Funestis, tout fut bouleversé. Les Tryclons revinrent se venger avec une armée dépassant tout ce que les primates avaient vu depuis leur naissance sur Terre. Des centaines de milliers de vaisseaux, des centaines de millions d'aliens avaient lancé l'invasion de la Terre avec comme objectif la destruction et l'extermination. L'ensemble du monde fut ravagé par la guerre, les vaisseaux de la flotte terrienne tachaient de repousser les vagues infinies de flottes tryclônes. La Station Spatiale Hercule devint la Quartier Général de l'Alliance, coordonnant les attaques contre les aliens en attendant la venue des armées d'Eygan et d'Asyos.

Mais avant l'arrivée de leurs alliés, les terriens organisèrent une opération classée "top secrète", constituée d'un commando venant de la plupart des grandes nations de l'Alliance, et qui visait à assassiner le Sheevan de l'armée Tryclônes : le chef suprême des envahisseurs. Cette opération fut appellée "l'Opération Délivrance"

Celle-ci échoua et les armés de l'alliance tombèrent dans un piège. Elles furent annihilées dans leur quasi totalité en même temps que les armées tryclônes, cette évènement fut appelé le "Ragnarock" ("La fin du monde"). Mais la Terre fut finalement libérée, non sans mal après 5 ans de guerre mondiale.

160 du calandrier d'Asyos. La Terre bien qu'évidement plus peuplée qu'Eygan et Asyos, a perdu énormément de sa population et de ses ressources lors du Ragnarock, et ne peut plus compter sur ses propres gisements pour s'alimenter. La Planète Rouge, qui fut colonisé par bon nombre d'Etats qui n'alimentaient que leur nation, fournissait les ressources aux terriens. Le commerce fructifiait tout de même entre les nations de la Terre et la croissance revint. La population humaine pour une nation était estimée sur Terre comme sur Asyos ou Eygan entre 250 et 300 millions et entre 500 et 600 millions pour une nation avortium (dû à leur taux de natalité deux fois plus important).

Aprés la "victoire" sur les Tryclons, la Terre n'était plus que l'ombre d'elle même. Au début, tout espoir semblait perdu, mais Asyos et Eygan n'avaient pas dit leur dernier mot. La plus importante organisation d'aide humanitaire fut créée, les exploitations minières Martiennes devaient alimenter la Terre en ressources et les Alliés apportaient nourriture, équipement, financement et sécurité.

Pendant 30 ans, soit 39 ans après le contact, la Terre fut occupée par les troupes de l'Alliance et peu à peu, les nations terriennes purent relever la tête et retrouver une situation comparable à celle des nations d'Asyos et d'Eygan. De ces cendre naquirent de nouvelles nations unissant plusieurs pays, parfois même des continents entier.

La situation économique d'avant guerre fut retrouvée au prorata de la population survivante du Ragnarock, et peu à peu, les nations de la Terre réclamèrent le départ des troupes alliées. Mais certaines nations durent forcer les Asyoséen et les Eygan à quitter leur territoire, on se souviendra en Égypte d'un véritable soulèvement contre les troupes confédérales, à terme, elles acceptèrent de quitter le continent Africain.

Peu après, c'est le début d'un nouvel age, l'Age Colonial.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard