FANDOM


Surnommées les "Guerres britanniennes", et appelée "Folie de Britannia" par l'Imperium Daenva et "Guerre de la Rétribution" par la Fédération, la Seconde Guerre d'Asyos est l'aboutissement d'un conflit larvé entre la Fédération Impériale de Britannia et l'Imperium Daenvan. Les historiens s'accordent à dire que le conflit débute véritablement avec le tir du Memento Mori sur la capitale de la Fédération Européenne, balayant l'armée daenvanne supposée alliée en train de l'envahir. Suite à ce cataclysme, l'Imperium Daenvan déclara immédiatement la guerre à la Fédération Britanienne, et rallia à sa cause de nombreuses nations. Les Britanniens, ulcérés de voir que la scène internationale se mobilisait pour soutenir les quelques centaines de milliers de morts de Daenva, alors qu'aucune nation n'avait réagi lorsque cet Imperium avait tenté un génocide de la Fédération en usant une arme biologique (en réalité, des nanites tueurs auto-réplicants) qui avait coûté la vie à plus de douze millions de civils innocents. La Fédération rassembla ses forces sur Asyos, tandis que l'Imperium se concertait avec ses alliés afin d'envahir Britannia et d'exterminer ses habitants une bonne fois pour toutes.

La plus grande partie du conflit se résuma à des tirs d'artillerie très longue portée, et à l'utilisation régulière d'armes de destruction massive, les deux camps n'ayant visiblement pas assez de ressources pour traverser la mer et tenter une invasion. Dès le premier jour, une salve de plusieurs milliers de missiles FREYA (des ADM) fut lâchée sur la Station Commerciale Daenvanne, lui causant des dégâts terribles et manquant de peu de la vaporiser entèrement. L'Imperium répliqua en utilisant des obus ultra-lourds anti-bunker, vaporisant les lignes de défense de surface de Britannia. Durant les 18 premiers mois, les seuls affrontements conventionnels se déroulèrent en périphérie (notamment sur l'île d'Arcadia), où des contingents réduits (au maximum un corps d'armée) se livrèrent bataille pour des objectifs "secondaires". Les cités britanniennes étant enterrés profondément sous terre, et les métropoles daenvannes disposant d'un système anti-missile perfectionné, les pertes civiles furent très limitées.

La Fédération Impériale de Britannia fut la première à tenter un mouvement. Une vaste force d'invasion amphibie fut rassemblée, et se lança à l'assaut des côtes nord de Daenva. L'assaut fut tenu en échec au niveau du Mur de l'Imperator, plus grand réseau défensif d'Asyos, situé juste devant l'une des principales mégalopoles de l'Imperium. Les rapports des différents belligérents confirment qu'en réalité, l'objectif des Britanniens ne fut pas d'envahir la mégalopole, mais de détruire le Mur, et notamment ses défenses sol-orbite. L'opération fut un échec, et les armées de la fédération se replièrent de l'autre côté de l'océan, repoussés par une vigoureuse contre-offensive Daenvanne. Les pertes furent terribles pour la Fédération, et l'Imperium prit un ascendant décisif.

Sachant la puissance militaire britannienne brisée par l'échec de l'invasion, l'Imperator rassembla ses alliés et, soutenu notamment par l'Imperium Avortium, se lança à l'assaut des territoires nordiques de Britannia, moins d'un mois après le départ des forces britanniennes du sol de l'Imperium. Usant au maximum de leur supériorité en terme de puissance de feu, l'Imperium Daenva débarqua sans trop de difficultés et pris rapidement position en territoire britannien. L'Imperium Avortium eut davantage de difficulté de son côté, ses soldats n'étant pas préparé au rude climat qui s'était emparé de l'extrême nord d'Asyos. L'Imperium conquit ville après ville, fit plier fortification après fortification, et la défaite finale de Britannia semblait inévitable tandis que ses armées ne pouvaient.

Alors que près d'un quart des différentes villes britanniennes étaient tombées, la Fédération dévoilà son véritable plan. Leur projet de colonisation spatiale, ayant débuté presque un siècle plus tôt, touchait à son terme. Les 300 villes standardisées quittèrent leur protection souterraine, et se révélèrent être en réalité des Cités Spatiales de classe Damoclès. N'ayant pû détruire les défenses sol-orbite de l'Imperium, ils n'eûrent pas l'occasion d'utiliser leur Memento Mori sur les cités Daenvannes, mais les tournèrent sur leurs propres terres, pratiquant la politique de la terre brûlée. Les dernières forces britanniennes sur Asyos se retranchèrent dans leurs forteresses en ex-Fiurenza, et s'y défendirent comme des lions, faisant payer chèrement chacun de leurs morts. Trois mois après le départ des vaisseaux, la "purge des britanniens" fut terminée, l'Imperium Daenva devint la première puissance des systèmes d'Asyos et de la Terre réunis, et l'Humanité fut seule présente sur Asyos. Les Damoclès utilisèrent leurs moteurs à Distorsion pour rejoindre une étoile lointaine, et les exilés britanniens établirent les base de l'Empire Britannien.


[Page incomplète. A détailler ! Oui, ce n'est qu'un résumé, il faut maintenant faire phase par phase.]

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard